Pneumaphonie – Méthode Serge Wilfart

ORIGINE DE LA METHODE

La méthode de « Pneumaphonie® », créée et développée par Serge Wilfart, est le résultat de plus de quarante ans de pratique, de recherche et de réflexion en tant qu’artiste lyrique et pédagogue de la voix.
Cette méthode part du constat de la force du cri inaugural du nouveau-né qui correspond à la vérité de l’ouverture et de l’amplitude respiratoire due à l’autonomie soudaine de la respiration. Particulièrement puissante et riche en harmoniques, elle témoigne d’une énergie vitale que l’on peut désigner symboliquement comme la « violence du cri du nouveau-né ». Avec l’acquisition progressive de la station debout, l’éducation, l’entrée dans la vie sociale et les multiples facteurs extérieurs qui agissent dans le registre émotionnel et psychologique, le geste respiratoire se restreint progressivement, construisant pendant la croissance une verticalité plus ou moins correcte. L’énergie initiale du nouveau-né se décentre vers le haut du schéma corporel, ce dont témoigne l’évolution de la voix qui a tendance à s’amenuiser et s’inhiber.


OBJECTIFS

La finalité est d’apprendre à se connaître en retrouvant une voix juste dans son éthique et dans son esthétique, témoignage d’une communication authentique avec l’autre.
-Rééducation de la posture,
-Rétablissement du meilleur équilibre possible entre toutes les chaînes musculaires.
-Amplification de la respiration en retrouvant les qualités de l’inspir pour une action généreuse
-Equilibre de tous les diaphragmes par la souplesse retrouvée du muscle phrénique.
-Découverte de la voix ajustée à celui qui la porte.


CONTENU

Le travail privilégie une découverte du potentiel corporel et musculaire et dénonce les tensions et les artifices qui ont pu en détourner la réalisation. Il propose à celui qui le désire, de renverser la logique d’une évolution faussée, pour retrouver ses racines et son centre, autrement dit d’inverser un « ballon de foire » en « fil à plomb ». Il s’agit de reconstruire la morphologie pour une vraie verticalité en acceptant le déséquilibre dû à un centre de gravité-son situé trop haut dans le schéma corporel. Le travail s’effectue par des exercices précis sur la voix, le souffle et la verticalisation. L’acte vocal est lu au travers de l’inspir/expir. La voix est l’action du souffle, elle est symbolique de la façon dont nous agissons au quotidien. L’acte respiratoire effectué dans certaines attitudes débloque les tensions qui se manifestent dans la voix, tandis qu’elles trouvent simultanément à se résoudre par les exercices proposés. Une reconstruction de la voix parlée peut ainsi résulter du travail qui est fait sur la voix chantée (sans aucun lien avec les compétences musicales).


COMMENT : Analyser-Construire-Harmoniser

Ce travail consiste à exposer le corps dans ses tensions par différentes attitudes, et, au travers d’exercices vocaux appropriés et particulièrement précis, d’injecter un rapport Souffle-Voix qui s’oppose aux tensions et permet de les résoudre progressivement, dans une recherche d’équilibre et d’harmonisation de la personne.
C’est un voyage à l’intérieur des sensations corporelles. Il se pratique en stages ou en séances individuelles. Les séances collectives présentent l’avantage de l’observation du travail d’autrui : les blocages, les tensions et leur dépassement au fur et à mesure du travail, les transformations de la voix… Chaque participant ressent sur lui-même ce qui se passe, mais observer le travail en cours sur d’autres, permet aussi d’appréhender la démarche de façon globale, sans se focaliser sur ses propres traversées.
La tessiture vocale est « balayée » dans une attitude propre à user les tensions corporelles. Le souffle et la voix vont progressivement se frayer un chemin de plus en plus large, long et harmonieux. Si l’essentiel du travail est chanté, la résultante du travail s’applique à la voix parlée.
« La voix en réinvestissant le corps de long en large, transforme l’instrument et lui rend une statique et une dynamique normale ». (in « Le Chant de l’Etre » Albin Michel p.111)


POUR QUI

La méthode s’adresse à tous. Aucun prérequis n’est nécessaire, sinon de se sentir concerné par le travail vocal, d’accepter un travail sur soi et d’être disponible pour affiner son mode de communication. Chaque personne constitue un instrument différent mais le principe souffle-son est d’ordre universel.
Cette méthode permet de résoudre des difficultés vocales, respiratoires et de contribuer à l’épanouissement de la relation. Ce travail qui unifie verticalité-souffle-voix est une ressource précieuse pour les professionnels dont la voix est un outil quotidien : tous métiers publics, travail d’équipes, enseignants, politiques, managers chanteurs, instrumentistes, comédiens. La vraie voix étant verticalité, donc souffle vrai, ce travail peut également être une ressource précieuse pour des professionnels de l’ostéopathie, kinésithérapie, kinésiothérapie, musicothérapie ainsi que pour la pratique des instruments de musique et des arts de la scène.


AVIS

La méthode de Pneumaphonie®-Serge Wilfart® faisant appel à des postures corporelles particulièrement précises ayant un impact direct sur le souffle et la voix, il convient de vous assurer que vous vous adressez bien à un praticien agréé, autorisé à utiliser cette méthode. Veuillez consulter la liste des Praticiens Agréés.
Chaque Praticien Agréé suit une Formation Continue, indispensable à la qualité de son travail. Les Praticiens Agréés sont les seuls aptes, par leur Formation Continue, à enseigner cette méthode, à pouvoir se prévaloir de ce titre et à utiliser les termes Pneumaphonie® et Méthode Serge Wilfart®, qui sont des termes déposés et protégés.

odio vulputate, quis, nunc Sed ipsum diam accumsan ut Aenean elementum